Faire son engrais maison en moins de 2 minutes !

Format Vidéo

Un engrais maison simple et efficace !

 

La recette pour faire cet engrais est simple, il vous faut manger une banane, vous faire un café et un œuf au plat (ça ressemble à un petit-déjeuner non?)

Prenez les “déchets” et mixez les avec un peu d’eau, hop la pâte obtenue est parfaite pour vos plantes. En effet elle est globalement bien équilibrée en Azote, Phosphore et Potassium.

Engrais maison
Equilibre NPK – engrais

Jardinier et Traileur

Jardinier et Traileur! 🏃

L’aventure prends un nouveau virage et j’associe mes deux passions pour réaliser un challenge personnel : rallier Grenoble et Gap en courant sur 3 jours (126km avec 10 765m de dénivelé : GG TRAIL).🏔

Beaucoup de km et dénivelé pour se plonger dans une nature à respecter et à comprendre, je profite de ce challenge pour y associer une dimension caritative et organiser une petite collecte pour la fondation Nicolas Hulot. Un petit geste pour préserver la nature et m’encourager! 🏔🌿

Je profiterai de l’occasion pour vous faire découvrir via mon compte instagram et facebook la biodiversité, les massifs et les personnes rencontrées lors de ce challenge! Je vous promet d’ouvrir grand les yeux pour me remplir de cette expérience!

Date du challenge : 23/24/25 mai 2017
L’aventure est ouverte à tous si vous voulez courir (ou marcher) à mes cotés !

http://www.alvarum.com/oliviercrouvizier
www.terredolivier.com

http://www.desbossesetdesbulles.com/

PRÉSERVER LA QUALITÉ DE VIE URBAINE PAR LE PAYSAGISME

Préserver la qualité de vie urbaine par le paysagisme

Les récents épisodes de pollution à Paris et Lyon nous questionnent sur l’avenir de la vie en ville et la place de nature en ville. Il est aujourd’hui admis par tous que la préservation de l’environnement sera un sujet majeur des années à venir. Si cela ne pourra que passer par des politiques de niveau international autour des énergies, le rôle de la nature en ville peut également être une réponse à ce problème. Bulle de Vert, paysagiste à Lyon, et Terre d’Olivier, jardinier urbain partagent ici quelques initiatives d’aujourd’hui et de demain pour développer la biodiversité urbaine.

 La ville verte : utopie ou réalité de demain

Si bien entendu il faut saluer les initiatives publiques tendant à lutter contre la pollution liée aux transports, il faut également noter les projets visant à reboiser les centres urbains. A Paris, chaque année, c’est 2400 arbres plantés dont 900 hors remplacement. En ville, les arbres ont une capacité de développement accélérée du fait de la forte présence de CO2 et lutte ainsi contre le principal responsable de l’effet de serre, ils ont également un rôle de nettoyeur d’atmosphère par leur capacité à absorber des polluants atmosphériques liés à la combustion des hydrocarbures (par exemple le benzène ou les NOx). On voit ici l’importance des arbres dans l’environnement urbain et il faut noter les initiatives architecturales pour multiplier la présence de la nature en ville . Et pour rendre l’utile à l’agréable, on peut noter la présence de plus en plus fréquentes de murs végétaux en ville qui peuvent avoir une véritable capacité d’absorption de polluants lourds (notamment la fresque végétale rue de l’annonciade, Lyon 1er).


 

 

 

 

 

En misant sur le développement de cette tendance dans le futur, on vous laisse admirer les travaux d’architectes de renommé sur la ville de demain. A titre personnel, on aime énormément ce projet sélectionné dans le cadre du concours Paris 2050 dont l’objectif est de verticaliser la ville sur l’existant avec des bâtiments zéro émission en y intégrant dès la conception des jardins urbains à tous les étages. Ce concept inverse complètement le paradigme de la ville d’aujourd’hui. Plutôt que de faire croître la ville sur la nature, la ville se développe sur elle-même en intégrant la nature.

Comment pouvons-nous tous agir pour la nature en ville?

Si vous aussi vous êtes convaincu par le besoin de végétalisation de l’espace urbain, sachez que chacun à son niveau peut y participer. Et nous pouvons vous aider à cela.

Citons par exemple la tendance du micro jardin potager qui permet de cultiver en ville sur son balcon ou sa terrasse ces fruits et légumes avec un rendement étonnant. Ainsi la tendance des micro-jardins fait par exemple de plus en plus d’adeptes. Ils permettent dans un espace réduit de cultiver son potager en économisant de l’eau et bien sûr en évitant l’apport de tout engrais chimique. On pourra par exemple cultiver laitue, chou, tomate, oignon et des plantes aromatiques comme la menthe ou le basilic. Outre l’aspect pratique de disposer de menthe fraîche, le micro jardin est un magnifique outil éducatif pour les enfants et un super élément décoratif.

On relève également le permis de végétaliser établi à Paris permettant de cultiver son mini jardin de rue, l’installation de ruche sur le toit des immeubles, et bien sur la création de balcon et terrasse végétalisés.

Nature en villeRuches urbaines

Paris et son permis de végétaliser

 

 

 

 

 

Comment rempoter une orchidée par 56k idées

Dernièrement j’ai lu avec beaucoup d’intérêts l’article de 56000 idées sur le rempotage d’orchidée. Moi-même ayant beaucoup d’orchidées chez moi j’ai trouvé son article bien écrit et regroupant toutes les informations essentielles.  Voici le début de son article puis le lien pour aller plus loin 🌺

Comment rempoter une orchidée

comment rempoter une orchidée

Parce que les orchidées ne sont pas si compliquées que ça! Et parce qu’un bon changement de pot, et surtout de substrat, peut rescaper à peu près n’importe quelle bêtise que nous aurions pu faire subir à notre plante adorée, j’ai pensé qu’un petit tutoriel sur le rempotage des orchidées serait bien utile à tous ceux et celles qui souhaitent en savoir un peu plus à ce sujet!

comment rempoter une orchidee

Encore une fois, je m’intéresse ici surtout au rempotage des orchidées épiphytes comme la si populaire phalaenopsis!

Quand rempoter son orchidée?

Comparativement aux plantes vertes pour lesquelles on recommande de les rempoter dès l’arrivée à la maison (ou presque!), les orchidées ne doivent pas être rempotées automatiquement dès l’achat. Pourquoi? Parce que généralement, elles sont en fleurs et qu’une transplantation à ce moment risquerait de diminuer le temps de floraison de votre plante pour rien.

En lire plus sur 56k idées

Hotel à insectes – Sauvons les abeilles


Hôtel à insectes : participez facilement à la sauvegarde de la biodiversité! 

Abeille2016 : une année difficile pour les abeilles.

  • Octobre 2016 : The United States Fish and Wildlife Service (USFWS) classe officiellement les abeilles en voie de disparition.
  • France : La récolte bas un triste de record avec moins de 10 000 tonnes de miel (contre 35 000 dans les années 90). Beaucoup d’apiculteurs réclament la “calamité apicole” et nombreux sont ceux qui souhaitent jeter l’éponge.
  • Chaque année un apiculteur perds entre 30 et 50% de ses colonies, cette disparition est dues essentiellement à l’activité humaine (pesticides, insecticides, produits phytosanitaire, pollution, etc.)

« Les mortalités d’abeilles se sont largement aggravées depuis une vingtaine d’années. On est passé d’un taux de mortalité qui était de l’ordre de 5 % par an à 30 % en moyenne. L’enjeu de l’apiculture, des abeilles, dépasse le petit monde des apiculteurs et concerne toute la société » déclare Henri Clément secrétaire général de l’union nationale des apiculteurs de France (UNAF).

Les abeilles sauvages, ces oubliées de l’apiculteur.

Cependant, les abeilles produisant du miel ne sont qu’une infime partie de la biomasse que représente l’ensemble des abeilles. Beaucoup ne vivent pas en colonies, ce sont des abeilles dites “solitaires”, ou “sauvages”. L’apiculteur prend soin de l’Apis Melifera (l’abeille domestique produisant du miel) tandis que les abeilles sauvages n’ont que peu de protecteurs. Les abeilles domestiques ne représentent en réalité pas plus de 10% de l’ensemble des abeilles.

L’abeille sauvage ne pique pas!

90% de nos abeilles sauvages n’ont pas de reine. Elles sont solitaires, elles travaillent indépendamment, pour elles-mêmes. Elles ne font pas de miel non-plus – chaque goutte de nectar butinée est soigneusement mélangée avec le pollen, formant de petites boules de nourriture et stockée dans les cellules du tunnel pour les futures jeunes abeilles.

Elles ne sont pas agressives envers les humains. Elles n’ont pas de stock de miel à défendre. Plus de la moitié n’ont même pas de dard.

Abeille sauvage - abeille des sables

Participez à la préservation des abeilles et des insectes.

Alors de notre côté, citadins ou ruraux, nous pouvons agir afin de freiner le déclin des abeilles, mais comment ?

  1. Parrainer des abeilles par exemple avec Un toit pour les abeilles, le principe est simple : mensuellement vous donnez une petite somme à un apiculteur afin qu’il entretienne une ruche pour vous et à la fin de l’année vous recevez le miel de votre ruche! En prime il vous envoie des nouvelles de vos abeilles tous les mois 🙂
  2. Installer sur son balcon, rebord de fenêtre ou au jardin un hôtel à insecte ou un nichoir à abeilles!

Il est très important d’aider les abeilles présentes autour de nous car souvent elles peinent à trouver des espaces viables avec peu de pesticides ou une grande diversité végétale (à l’inverse des champs de culture).

Hôtel à insectes ou nichoir à abeilles ?

Communément on entend parler d’hôtel à insectes, qui attirera aussi les coccinelles, les araignées, les perces-oreilles, etc. Cet abri plus complet n’est pas spécialisé pour les abeilles et mal construit il peut devenir un terrain de chasse plus que d’un hôtel (les prédateurs y verront un garde manger bien remplie). Il faut alors savoir quels insectes on veut attirer et protéger et comment ne pas favoriser la prédation. Ainsi, je vous conseille de prendre l’avis d’un professionnel et de ne pas acheter dans le commerce le premier hôtel à insecte “mignon tout plein qui fera bien dans mon jardin” qui souvent ne répond à un aucun principe de sauvegarde de la biodiversité.

Afficher l'image d'origine
Hôtel à insecte avec Hamman, Spa et garde-manger

Faites confiance à un professionnel pour vous aider.

En tant que professionnel je vous propose de construire et d’installer pour vous un nichoir à abeilles dans de bonnes conditions (les abeilles ont des besoins très précis et indispensables). Participez à la sauvegarde des abeilles!

“une poignée d’abeilles vaut mieux qu’un sac de mouches” Proverbe Arabe

Hôtel à insectesHôtel à insectes


 

[wysija_form id=”1″]

Presse

Format Image

On parle de Terre d’Olivier dans la presse, les journaux, sur internet …

logo-cpe

Décoration jardin – avec l’œil du paysagiste

Décorer son jardin

Avoir un beau jardin qui soit convivial et agréable c’est aussi passe du temps à le décorer. En tant que jardinier paysagiste nous faisons preuve de sensibilité afin d’anticiper vos choix et créer le jardin qui vous plaira. Le jardinier entretient votre jardin, le paysagiste faire une décoration jardin qui saura charmer l’œil et flatter vos

convives!

La décoration d’un jardin c’est le plus souvent le prise en compte du détail, du petit plus qui va personnaliser l’espace et créer un sentiment d’attachement. Une belle poterie, une table originale, un lit suspendu… Tout peut-être l’objet et le fruit de votre personnalité afin d’agrémenter votre jardin.

https://www.facebook.com/terredolivier/

DécLoration jardin –

 

Mes inspirations

Si je jardine aujourd’hui c’est sans aucun doute grâce à mes grands-parents. C’est pendant mon enfance que j’ai été imprégné du potager. Sans m’en rendre compte, en voyant mon grand-père cultiver son potager, j’ai intégré cette pratique comme normal et naturel.

D’aussi loin que je puisse me rappeler il y a toujours un arbre, une herbe, une fleur ou tout simplement de la terre qui colorent mes souvenirs. Partout où j’ai habité il me fallait avoir une plante à chérir. Déjà tout petit je passais énormément de temps en plein nature avec mes grand-parents, pour ainsi dire ils ont semé une graine. Jamais je n’aurai cru qu’elle puisse grandir autant, s’insinuer dans les moindres espaces laissés vides par mes occupations. Il lui arrive même de bondir sur le devant de la scène pour me distraire, m’appelant à revenir près d’elle. Etre près de la nature cela ne se résume pas pour moi vivre en pleine nature, ou du moins à son contact; cela se traduit par une conscience active de la végétation, de la flore et des éléments, ou que vous soyez, qu’importe l’époque et le temps.

Voila pourquoi j’ai toujours une attention particulière pour la nature, j’observe sans cesse, je caresse les herbes, je raffole du vent et j’aime particulièrement toute ses formes d’expressions et d’explosions.

DSC_0183